Installation de 12 sculptures fonctionnelles formant le mot Chromatiques, "Nymphéas de langage" faisant écho à l'oeuvre de Claude Monet, dans une expérience immersive commune. Les Matrices Chromatiques activent notre capacité à lire les oeuvres à l'aune de nos expériences individuelles et subjectives, à les habiter dans l'instant et dans le temps, les rendant par cette lecture toujours contemporaines de notre regard. "Lire, c'est trouver des sens, et trouver des sens, c'est les nommer" dit Roland Barthes. L'installation des Matrices Chromatiques au sein du musée de l'Orangerie propose ce rapport sensible, physique, au voir et au lire.